Peripheral Threats In Paris Index du Forum
Peripheral Threats In Paris
Paris 2100... Vous incarnez une des races présentes dans cette nouvelle ère, ce nouveau concept de Paris, et vous vivez votre vie conformément à vos choix. Vous déciderez seuls ou bien à plusieurs du destin du monde...
 
FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion

Après les dents, les oreilles... (Marcus; Libre)

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Peripheral Threats In Paris Index du Forum -> Ancien Paris -> Aile Est -> Rue Marchande
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Lloyd Maelys
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 454
Localisation: Ancien Paris

MessagePosté le: Mar 28 Juil - 19:25 (2009) Sujet du message: Après les dents, les oreilles... (Marcus; Libre) Répondre en citant

20h dans la petite ville de Logdetown, USA...
Eddy se promenait, le regard torve, l'air hagard... Ses yeux balayaient les alentours... Personne en vue... Pas un chat dans ce petit patelin paumé... La lumière blafarde du peu de lampadaires présents s'étalait mollement sur la rue pavée. Elle brûlait les yeux défoncés d'Eddy. Ce dernier se mit en quête d'un coin où dormir. Ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas reposé... Trop longtemps. Malheureusement, une ombre se profila à ce moment devant lui.

Les santiags de Willy claquaient sur le sol à rythme régulier. Cela rappelait à Eddy des battements de coeur... Mais peut-être était-ce en effet ses propres battements de coeur, cognant violemment sur sa cage thoracique à chaque pas de Willy. C'était la fin... C'était pourtant très tôt, il n'avait que 35 ans... Qu'avait-il fait au juste? Il était un étranger, c'était sûrement pour ça... C'était une faible cause mais pour laquelle étaient déployés de grands moyens. L'aire du commerce prospère et de la liberté d'aller et de venir où bon chantait à tous débutait sur les chapeaux de roue... On dirait en effet que certains ne supportaient pas de voir des hommes de couleur fouler leur territoire...

Eddy se jeta sur le côté quand il vit l'embout d'un fusil à canon scié briller sous le feu des lampadaires. Willy tira une fois, puis deux. Aucun des coups n'atteignit le corps de ce pauvre Eddy. Ce dernier se mit alors à courir tel un dératé, traqué à cause de ses origines... Il fournissait pourtant du bon travail ici en Amérique... Et plus important que tout, il avait une famille, le genre de celles qui n'ont jamais cherché d'ennuis à qui que ce soit... Et il allait mourir, et sa famille allait probablement y passer aussi si Willy découvrait ses papiers... Un troisième coup de feu retentit. Le bruit de la balle gros calibre hurla aux oreilles d'Eddy. Et pour cause: elle avait pénétré l'arrière de son crâne pour ne pas en ressortir, mais plutôt l'éclater en plusieurs morceaux de belle taille...

Willy rangea lentement son arme. C'en était fini. Un étranger de moins dans son Eden... Il pourrait dormir sur ses deux oreilles ce soir. Il se dirigea vers le corps en quête de ses papiers. Il se baissa à niveau du corps tout en prenant soin de retenir en arrière son manteau fin qu'il ne trempe pas dans la flaque vermeille sur laquelle était étendu le cadavre frais d'Eddy... Willy donna un coup de talon dans l'épaule du cadavre pour le retourner. Là, il entreprit la fouille. En cherchant dans la poche droite du corps inerte, quelle ne fut pas sa stupeur quand il y découvrit...
Lloyd ferma le bouquin dans un claquement sec. La mine dégoutée sur son visage en disait long sur son impression à propos de ce qu'il venait de lire.


*A l'aide. O_o*

C'était consternant. Comment ce type de bouquins pouvait-il encore se vendre...? Une histoire policière vieille comme le monde (avec des sujets datant du début de la Guerre Froide, soit) et des personnages avec des noms tirés des plus vieux et miteux de tous les westerns. A croire que les écrivains de nos jours n'ont plus aucun talent. Et puisque le livre était classer parmi les Best-Sellers, les lecteurs non plus n'avaient apparemment plus aucun goût... Lloyd parcourut du regard le reste de l'étagère. Rien de bien intéressant, de bien novateur...
Soudain il tomba sur une affiche qui le fit tiquer.


*Oh noooon, tout mais pas ça! ;__;*

Face à lui, l'affiche annonçait en gros caractères vulgaires la sortie prochaine, sur les écrans de télévision de toute la France, de la série policière "Meurtre à Lodgetown"...
Lloyd se frappa le front du plat de la main. Mais combien de Eddy, Charlie, Terry, Jordy allaient encore mourir par la main de ce cher Willy...? Lloyd n'en savait rien et n'en avait, de toutes façons, que faire. Ce qu'il souhaitait maintenant, plus que tout, c'était de rentrer au temple, et de se prélasser dans un bon bain chaud. Chaleur qu'il ne ressentirait soit dit en passant presque pas, probablement à cause de son épiderme extrêmement résistant de Vampire. mais rien que l'idée lui suffisait pour lui remonter le moral. Il sortit du magasin le sourire aux lèvres.

A la sortie, un coup de vent brutal fit s'envoler l'écharpe de Lloyd. Ce dernier fronça les sourcils d'agacement et, surtout sans ouvrir la bouche, se mit à courir derrière son bout de tissu, à vitesse humaine bien sur. L'écharpe lui échappait peu à peu et le désespoir grandissait en lui. Il était ridicule à agir ainsi...
Il secoua la tête. Foutu égo vampirique! Lloyd continua sa course sur plusieurs mètres dans les rues encombrées de passant de l'Aile Est et s'arrêta soudainement, alors qu'il réalisait qu'ON avait attrapé son écharpe.


"Yosh mec. Désolé de te décevoir, tu n'as pas rattrapé l'écharpe d'une belle jeune fille...
En tous cas, merci beaucoup. =) "

_________________


Thème de Lloyd...


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Juil - 19:25 (2009) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marcus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2009
Messages: 84
Localisation: En train de gambader nu dans les près, les hautes herbes me chatouillant le derrière

MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 08:30 (2009) Sujet du message: Après les dents, les oreilles... (Marcus; Libre) Répondre en citant

- HRP - rassure-moi, l'histoire du bouquin tu la tires bien de ton esprit torturé... ? - HRP - 


   En cette belle soirée d'automne, où la pollution urbaine se mélangeait aux cumulus et autres nuages surplombant le sombre ciel pluvieux de Paris, les luminaires s'allumaient tranquillement alors que la pluie tombait en fines gouttelettes et que le vent allait à son gré décoiffer les passants. Les capuches et para-pluies protégeaient partiellement les personnes qui déambulaient encore dans les rues de l'Aile Est. Quelques commerçants étaient encore ouverts, leur boutique éclairaient les ruelles de l'Aile Est, et différentes musiques circulaient, diffuses et clairsemées, aux oreilles des passants. Aux coins d'une rue, deux enfants démunis postés devant une boutique de téléviseurs et d'appareils électroménager faisaient la manche tout en regardant un dessin-animé qui passait sur les écrans en vitrine. Le cartoon mettait en scène un coyote armé d'un couteau et d'une fourchette qui courrait après un drôle d'oiseau sur patte qui ne courrait plus vite qu'il ne volait. Les enfants, devant le dessin-animé muet, pliés de rire, n'arrivaient pas pour autant à obtenir quelques malheureuses pièces. 


   Marcus, d'humeur morose, sans doute provoquée par le temps maussade qui recouvrait Paris depuis plusieurs jours, s'approcha des deux enfants tout en farfouillant dans son lard-feuilles pour en sortir un petit billet. Ce même billet avait sans doute sale odeur à cause du boulot quelque peu mafieux de Marcus. En passant devant les deux enfants, Marcus lâcha ce billet dans le petit chapeau aux pieds des concernés. Il posa alors un regard sur les deux enfants en esquissant un petit sourire de gratitude, il détourna le regard aussi vite qu'il était apparu aux yeux émerveillés des enfants et reprit son chemin, comme à son habitude, dans l'ombre et en silence.


   Marcus venait de sortir d'une petite supérette avant de croiser les deux jeunes mendiants au coin de la rue, il y faisait ses courses pour la soirée, comme il faisait bien souvent cela après un travail. Il était donc sorti avec deux sacs, l'un, en papier, contenant ses courses, l'autre, en plastique et rembourré de journal, contenant la preuve de l'exécution de la cible. Cette preuve était la tête de la cible, marquée entre les deux yeux par un trou laissé par une balle et tranchée par l'une des lames du chasseur. Mais il contenait également le fantasme du commanditaire, la main gauche de la cible tatouée à plusieurs endroits avec des symboles plutôt étranges. Seulement, cela était le cadet des soucis de Marcus, vu que l'une de ses règles d'or depuis qu'il effectuait des contrats était de ne jamais poser de questions sur les motivations ou les raisons du commanditaire. Celui-ci était d'ailleurs un homme du gouvernement français, pour lequel Marcus travaillait de plus en plus ces derniers temps. Le gouvernement combattait ouvertement les opposants et en particulier les radicaux qui justifiaient de plus en plus leur nom ces derniers temps.


   Le jeune elfe avait donc expédié vite fait, bien fait la cible six pieds sous terre pour qu'il déguste les pissenlits par la racine et Marcus n'avait eu aucun état d'âme. Au contraire, l'Alfar se "baladait" tranquillement dans l'Ancien Paris, recouvert par un simple jean foncé et un blouson en cuir. Ses écouteurs, cachés par ses cheveux, lui balançait la musique violente "Oh Yeah" du groupe Chickenfoot. Le vent le décoiffait par moment, mais l'elfe n'était préoccupé que par l'envie de remonter sur son fier destrier, sa belle monture... ou plutôt sa bécane et de rejoindre le plus vite possible son appart' pour ensuite envoyer par colis le paquet. Il allumerait ensuite la TV et passerait une simple soirée des plus banales mais Marcus ne se doutait pas de ce qui l'attendait. 


   Il passait le coin d'une rue, sa moto n'était plus qu'à quelques immeubles de là, mais l'elfe vit un drapé qui s'envolait au gré du vent. Il attrapa rapidement l'écharpe au vol alors que son propriétaire se dépêchait de rejoindre Marcus.


" - Yosh mec. Désolé de te décevoir, tu n'as pas rattrapé l'écharpe d'une belle jeune fille... 
En tous cas, merci beaucoup. ", envoya le jeune homme qui se trouvait à présent devant l'elfe.


" - Et bien je continuerais à rattraper chaque écharpe envolée que je croiserai jusqu'à ce que je rencontre une belle jeune fille.  ", lâcha Marcus avec humour tout en tendant devant lui l'écharpe. Le jeune homme la récupéra et Marcus tendit alors sa main droite devant lui en esquissant un sourire. " Moi, c'est Marcus. "
   L'elfe était toujours aussi direct et avait toujours quelques problèmes avec les formalités.


Revenir en haut
Lloyd Maelys
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mar 2009
Messages: 454
Localisation: Ancien Paris

MessagePosté le: Sam 8 Aoû - 19:10 (2009) Sujet du message: Après les dents, les oreilles... (Marcus; Libre) Répondre en citant

-HRP- Encore heureux que ce soit tiré de mon imagination! O_o -HRP-

Alors que Lloyd venait de sortir une petite formule courtoise et marrante, il détailla l'homme qu'il avait en face de lui... C'était, comme il put tout d'abord le remarquer, un elfe. Pas besoin d'être voyant après tout pour deviner sous sa petite touffe de cheveux des oreilles pointues. Oreilles que le jeune homme ne cachaient absolument pas. Les exhibait-il par pure fierté et parce que de toutes façons, dans cette section de l'Ancien Paris, les elfes étant les meilleurs clients au monde par leur folie dépensière, ou bien ne les cachait-il pas simplement parce qu'il savait que de toutes façons, même pris en chasse, il ne risquait rien...? Lloyd dû remettre à plus tard son interrogation concernant le jeune elfe car ce dernier lui répondait:

"Et bien je continuerais à rattraper chaque écharpe envolée que je croiserai jusqu'à ce que je rencontre une belle jeune fille."

"C'est une noble quête, d'autant plus que nous sommes dans une rue marchande, soit une rue très fréquentée par les jeunes femmes avides de shopping inutile. =)"

Le jeune elfe se mit à sourire. Il était vrai que Lloyd se faisait souvent des idées trop rapidement quant aux personnes qu'il rencontrait mais cette dernière n'avait décidément pas l'air bien belliqueuse... Au contraire en fait. Il le regardait maintenant intensément et son sourire donnait l'air de dire "tapes m'en 5 mon pote". Ce jeune homme rappelait à Lloyd ces jeunes années, si l'on peut dire. En fait, ses jeunes années d'un point de vue temporel, et pas physique.
Bref, il lui rappelait le temps où il n'était encore qu'un très jeune Vampire, d'environ une centaines d'années. Ah, toute cette confiance qui l'envahissait, cette force inimaginable qui lui montait à la tête... Avant les quelques branlées mémorables qui lui avaient remises les idées en place, Lloyd était comme ce jeune homme. Mais d'après les ecchymoses sur son visage, l'homme en question avait déjà dû se prendre quelques branlées et était surement plus qu'habitué à ne jamais avoir trop confiance en lui.

Alors comme ça, il était surement un guerrier... Cela intriguait beaucoup Lloyd. Pour qui travaillait-il? Quelle faction servait-il? Était-il son ennemi, ou son allié par défaut? Ou bien qui il travaillait pour son propre compte, à qui nuisait-il...? Pas aux Utopistes quand même...? Lloyd fut tiré de sa réflexion plus astreignante que réellement profonde par un mouvement de main de l'individu devant lui. Il baissa la tête rapidement, déjà sur ses gardes, prêt à riposter à la moindre attaque. Après tout, le visage de Lloyd Maelys n'était pas inconnu des hautes sphères, et nombreux étaient ceux qui voulaient voir cette même tête atterrir dans leur collection de trophées de guerre, ou tout simplement entre leurs mains pour déguster le pouvoir qu'allait leur confier cette exécution... En général, les commanditeurs récupéraient plutôt les membres sanglants et détachés du tronc principal de leurs assassins dans ce cas là, mais il fallait quand même être prudent. Un million de fois n'était pas coutume.

Mais non. La main s'était juste tendue puis ouverte, et Lloyd s'était complètement relâché, rassuré mais aussi se sentant complètement stupide d'avoir pensé une telle chose... Enfin, mieux valait prévenir que guérir après tout. Lloyd tendit donc lui même sa main et serra chaleureusement celle de l'homme en face de lui. C'est à ce moment qu'il appris son prénom. Et qu'il apprit qu'il devrait donner le sien aussi, histoire de ne pas paraître impoli. En espérant que le mec ne se rende pas compte...


"Moi, c'est Marcus."

"Enchanté Marcus. Moi c'est Lloyd. Hum, ça te dirait d'aller boire un verre? J'essayais de trouver un réconfort au fait de rentrer maintenant chez moi mais un bain chaud ne suffit pas. T'es pas pressé j'espère?"

En fait, Lloyd espérait vraiment que non, parce qu'il est vrai que de traîner des heures dans un bain dont on ne peut même pas ressentir la chaleur pénétrante et douce qui donne toujours ces frissons de plaisir tant recherchés, c'est pour le moins emmerdant. De plus, il avait envie d'une bonne dose d'alcool (à condition que ça ne lui retombe pas dessus, dans le sens propre comme dans le sens figuré du terme) et de traîner jusqu'à pas d'heures dans les rues, complètement torché pour finir devant des jeux vidéos avec des gros pétards et du coca en quantité suffisante pour ne pas dormir une année entière à cause de la caféine. C'est de ce genre de soirées que Lloyd avait besoin en ce moment. En ce moment et depuis le jour de son avènement en tant que "Seigneur" et chef de clan.

Et si ce mec était aussi sympa qu'il en donnait l'impression, il ne refuserait surement pas, et à supposer qu'il soit fêtard et déjanté, Lloyd pourrait enfin s'amuser de nouveau comme il y a trop longtemps qu'il l'avait déjà fait...

_________________


Thème de Lloyd...


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:46 (2018) Sujet du message: Après les dents, les oreilles... (Marcus; Libre)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Peripheral Threats In Paris Index du Forum -> Ancien Paris -> Aile Est -> Rue Marchande Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xtreme Skin Designed by Xtreme Web Developers visit website
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com